Archives par mot-clé : test chaussures trail

Test Adizero XT5, la nouvelle chaussure de Trail Adidas

Nouvelle Adidas trail Adizero XT5

Maintenant fidèle à l’adizero XT4 depuis quelques années, j’ai découvert la nouvelle mouture 2014 proposée par Adidas sous le nom de code Adizero XT5. Inévitablement, je me suis précipité pour me la procurer et voir quelles évolutions elle pouvait bien apporter par rapport à la fameuse XT4.

Plus qu’une simple évolution de la XT4, cette nouvelle XT5 est radicalement différente, totalement axée sur la légèreté.

adidas-adizero-xt5-5

Premières sorties et premières impressions

Reçue seulement quelques jours avant les Championnats de France, et après seulement un petit footing de rodage, je décidais de prendre le risque de partir directement avec pour les 63 km du trail long !

En temps normal, il ne faudrait pas faire ce genre de choses, mais dès l’essayage, je les ai trouvé très confortables avec un chaussant assez similaire à celui de la XT4, c’est pourquoi j’ai pris ce risque, qui n’en était pas vraiment un !

Les premières impressions sont celles d’une chaussure très légère (275gr en 44) dynamique et agréable à porter. Il ne me faudra pas bien longtemps pour m’y faire ! Ma seule inquiétude concerne le grip. Car si c’était, à mon sens, le véritable point fort de la XT4 avec des crampons bien espacés et sur-dimensionnés, la semelle de cette adizéro XT5 est sommes toutes beaucoup plus classique.

Certes, elle dispose toujours d’une semelle Continental, mais les crampons sont beaucoup plus petits, plus nombreux et moins espacés. Cela en fait une chaussure beaucoup plus polyvalente et qui sera à l’aise partout, y compris sur les portions de bitume.

Au niveau de l’accroche, elle est parfaite sur des terrains secs et peu accidentés. Elles s’avéreront idéales pour le parcours de ce Championnat de France, qui ne comportait réellement qu’un seul secteur techniquement délicat d’à peine 1 km !

Par contre sur terrain humide et dans la boue je trouve qu’elles manquent un peu d’accroche et je ne retrouve pas les mêmes sensations qu’avec les XT4. C’est la raison pour laquelle, je ferais la Saintélyon avec l’ancien modèle plutôt qu’avec celles-ci.

adidas-adizero-xt5-6

Côté stabilité en revanche, je trouve qu’elles sont bien meilleures que les XT4 et que les risques de se tordre la cheville sont nettement moindre, très à l’aise dans les changements de direction, c’est un véritable régal et on peux sans hésiter lâcher les chevaux dans les descentes et passages accidentés.

Cette stabilité accrue est dûe à une plus grande rigidité de la semelle et à un drop plus élevé que sur la XT4 (6mm). En effet, avec un drop de 10mm, on s’éloigne un peu du monde minimaliste pour revenir à des valeurs plus usuelles. Ell est très basse sur l’avant, ce qui  favorise une attaque médio-pied et possède un talon plus relevé qui donne un meilleur équilibre.

Enfin, la légèreté qu’elle apporte par rapport à l’ancien modèle est véritablement appréciable, surtout en fin de course quand les jambes commencent à se faire un peu lourdes !

Mes notations de l’adizero XT5:

  • Amorti               7/10
  • Stabilité             8/10
  • Confort             10/10
  • Accroche          7/10
  • Dynamisme      9/10

Caractéristiques :

  • Poids : 270gr en 44
  • Drop :10mm
  • Semelle : Continental
  • Technologies Adidas :
    • Adiprène +
    • Adiwear
    • Système Torsion
    • Traxion

adidas-adizero-xt5-3

Conclusions :

L’adizero XT5 est pour moi une très bonne chaussure, dynamique, légère et qui conviendra aux coureurs de moins de 75kg. Moins exigeante que la XT4, elle conviendra à un plus large public, mais nécessitera, comme toute chaussure légère, une bonne préparation physique pour une utilisation en longues distances et sans risques de blessures.

Néanmoins, à mon sens, cette Adizero XT5 ne vient pas en remplacement mais en complément de la XT4, car si elle sera très à l’aise sur terrain sec et de difficulté moyenne, en revanche sur terrain humide, boueux et très technique, j’aurais toujours une préférence pour la XT4, qui reste pour moi la chaussure la plus accrocheuse du marché.

De plus, au niveau du prix Adidas reste toujours raisonnable et elle est affichée en prix public à 100 €

En conclusions, vous risquez fort de me croiser assez régulièrement sur les courses de plaine et moyenne montagne avec ces XT5 qui font désormais partie intégrante de mon arsenal de runner !

Où la trouver ?

Elle n’est pas disponible chez tous les revendeurs, mais vous êtes certains de la trouver dans les enseignes suivantes :

Adizero XT5 – I-run.fr

Adidas Adizero XT5 chez Univers Running

Adidas Adizero XT5 chez Lepape

Tous les prix du web pour les Adizero XT5:

cliquez sur un produit pour voir tous les meilleurs tarifs

photo produit

adidas Adizero XT 5 Noir/Gris/Rouge

à partir de 65.29 €



photo produit

adidas Adizero XT 5 W Noir/Blanc/Orange

à partir de 47.5 €



 

*cashback : remise sous forme de prime fidélité, déductible sur votre prochaine commande

 

A voir également

Je vous invite également à consulter mon article sur l’adizero XT4 qui m’a accompagné pendant les deux années précédentes :

Test Adidas Adizero XT4

 

 

 


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (1 votes, average: 10,00 out of 10)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Test The North Face – Ultra Trail M

Essai chaussures The North Face Ultra-Trail

A la recherche d’une paire de chaussures de trail, légères et dynamiques pour des parcours roulants, peu accidentés et ne nécessitant pas des caractéristiques d’accroche extrêmes, je me suis vivement intéressé à cette paire de chaussures The North Face Ultra-Trail.du haut de ses 270grs (en taille 43) la bête avait tout pour paraître séduisante !

P1100525

Mes premières impressions

Dès la prise en main, elles m’ont bluffé par leur légèreté ainsi que la sobriété de leur design. A l’essayage, c’est un vrai régal, on se sent très bien dedans, presque comme dans des chaussons !

La semelle est souple et permet un bon déroulé du pied. Malgré leur petite tailles, les crampons semblent procurer une excellente adhérence, du moins sur un terrain sec !

A noter, que par rapport à d’autres marques The North Face taille légèrement plus petit (habitué aux tailles 44, ici le 43 est parfait pour moi).

Mes premières sorties

Dès les premières foulées, elles procurent une agréable sensation de légèreté et l’on a rapidement tendance à se laisser emporter dans un rythme effreiné ! Le contact avec les premières pierres nous le confirme : au niveau protections tout a été vu ici au minimum. Le pare-pierres n’est que symbolique et l’on ressent bien les cailloux qui défilent sous nos pieds.

Au niveau stabilité, c’est excellent, elle se faufile partout et la maîtrise des trajectoires est irréprochable. Sur terrain sec, l’adhérence est parfaite et l’accroche permet de gravir sans difficultés les passages les plus pentus.

Au vu du poids de la bête, l’amorti est plus que satisfaisant, ce qui permet d’envisager une utilisation sur de longues distances sans risques.

Elle s’adapte quasiment à tous les terrains et reste agréable sur les portions de bitume ou les petits crampons se font totalement oublier.

En revanche, lorsque le terrain devient glissant, il convient d’y aller avec prudence car l’accroche est alors beaucoup plus limitée. Il convient d’être particulièrement vigilants sur les rochers humides, sur lesquels elle n’excelle pas vraiment.

Mes notations :

  • Amorti              7/10
  • Stabilité            9/10
  • Confort              9/10
  • Accroche          8/10
  • Dynamisme      8/10

Caractéristiques :

  • Poids : 270gr en 43
  • Drop : 8 mm
  • Prix public : 130 €
  • Technologies  :
    • Semelle externe Vibram
    • Flashdry

P1100527

Où la trouver ?

Les The North Face Ultra-Trail sont disponibles chez les meilleurs revendeurs, en attendant la sortie du modèle 2015, elles sont en promo, vous pouvez consulter les fiches produits en cliquant sur l’un des liens suivants :

Vous pouvez également d’une réduction supplémentaire grâce aux codes promos que vous pouvez consulter ICI 

Tous les prix du web pour les chaussures The North Face – Ultra Trail:

cliquez sur un produit pour voir tous les meilleurs tarifs

photo produit

The North Face Ultra Trail Gris / Rouge

à partir de 89 €



photo produit

à partir de  €



photo produit

The North Face Ultra Trail Femme Bleu / Rose

à partir de 77.99 €



photo produit

The North Face Ultra Trail Femme Vert / Orange

à partir de 71.25 €



photo produit

à partir de  €



photo produit

The North Face Ultra Trail II Femme Violette / Verte

à partir de 39.78 €



photo produit

The North Face Ultra Trail 2 Femme Rose

à partir de 57 €



 

*cashback : remise sous forme de prime fidélité, déductible sur votre prochaine commande

 

Conclusions :

Il est évident que cette chaussure Ultra-Trail  n’est pas adaptée pour les parcours rocailleux et très exigeants techniquement à cause du manque de protection et d’une semelle qui trouve rapidement ses limites sur terrain glissant.

En revanche, elle s’avère redoutable et proche de la perfection  pour les parcours roulants, présentant peu de difficultés. Dans ses conditions, sa légèreté et son dynamisme sont des atouts incontestables qui vous aideront à vous surpasser.

Pour ce qui me concerne, l’amorti qu’elle propose est suffisant pour s’embarquer sur des épreuves au long court. C’est avec ces North Face Ultra Trail que j’ai participé aux 88kms du Raid du Morbihan cette année, sans ressentir de fatigue, même après un peu moins de 8 heures de course…

Elles m’accompagneront également sur le trail de la côte d’opale ainsi que probablement sur l’éco-trail en début 2015…

P1100531


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (1 votes, average: 10,00 out of 10)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Test chaussures Salomon S-Lab Fellcross 2

Essai Salomon S-LAB Fellcross 2

Après une première expérience avec les Salomon XT S-LAB 5 qui ne m’avait pas convaincue faute à un manque de grip sur terrains glissants, je me suis laissé tenter par cette S-LAB Fellcross 2, séduit par le profil très agressif de la semelle. J’étais alors curieux de voir ce qu’elle valait vraiment, et de la comparer avec mes Adidas adizero XT4 qui ne m’ont pas quitté de toute la saison.

Que pouvait bien apporter de plus cette bête de course que n’ont pas mes XT4 ? C’est pour tenter de répondre à cette question que j’ai cédé à la tentation !

fellcross-2

Mes premières impressions

A l’ouverture de la boîte, c’est une véritable bête de course qui apparaît devant mes yeux ébahis, une ligne apurée, un look racé… Cela  promet !! De plus, la légèreté annoncée est bien là… aussi légères qu’une plume !

A l’essayage, le pied trouve bien sa place dans la chaussure, même si le chaussant est un peu étroit, la taille est juste bonne, Salomon chaussant un peu plus grand qu’Adidas, je les ai pris en 43 1/3 et non en 44. Le maintien du pied est parfait.

Mes premières sorties

Conditions météos aidant, j’ai décidé de les maltraiter dès leur première sortie sur un parcours vallonné comportant une première partie très roulante suivi d’un enchaînement de montées et descentes glissantes et boueuses à souhait.

Dès les premières foulées, on a quasiment la même sensation qu’avec des chaussures de cross et des pointes de 15 !! Sur les portions de terrain dures, on ressent bien cette impression, l’amorti sur l’avant pied est quasi inexistant et les crampons se font bien sentir. Malgré cela, la bête est agréable, agile et d’une légèreté remarquable.

On comprend vite qu’elle n’est pas faite pour le bitume, terrain particulièrement inconfortable pour elle, et je ne donne pas cher de leur durée de vie sur ce type de terrain. C’est un peu comme une Formule 1 qui roulerait sur terrain sec avec des pneus pluie !

Dès que l’on aborde les terrains gras et plus difficiles, on mesure toute la puissance de la bête, l’accroche est excellente, aussi bien en montée qu’en descente, que l’on prenne appui sur l’avant pied ou par le talon, rien à redire.

Même s’il me faut un petit temps d’adaptation, habitué que je suis à mes XT4, l’équilibre et la stabilité son au rendez-vous.

Du côté dynamique, c’est excellent aussi, même si ma préférence reste néanmoins aux XT4…

Pour ce qui est du laçage, il semblerait que le système quicklace ait fait quelques progrès, si j’avais été déçu sur la XT S-LAB 5, là en revanche, rien à dire, le lacet ne coupe pas la circulation, et je n’ai eu à déplorer aucun desserrage du système.

La cerise sur le gâteau : le mesh imperméable est d’une incroyable efficacité ! les pieds restent bien au sec et la boue ne pénètre pas dans la chaussure, c’est un vrai régal que de sauter, sans aucune arrière pensée, dans les flaques de boue !!

Petit bémol, la boue, lorsqu’elle est bien collante, a tendance à rester accrochée entre les crampons, ce qui réduit alors l’accroche et alourdi la chaussure….

Pour finaliser mon test, il me faudra encore les tester sur terrain rocailleux pour voir si le grip est aussi efficace ou non. Je compléterai ce test prochainement.

Mes notations :

  • Amorti                5/10
  • Stabilité            8/10
  • Confort              9/10
  • Accroche          9/10
  • Dynamisme      8/10

Caractéristiques :

  • Poids : 268gr en 44
  • Drop : 4 mm
  • Prix public : 170 €
  • Technologies  :
    • QuickLace
    • Sensifit : maintien du pied
    • Semelle externe Contagrip
    • Semelle interne Ortholite
    • Mesh respirant  imperméable
    • Protection languette

fellcross

Où la trouver ?

Vous pouvez trouver la S-Lab FellCross 2  chez les meilleurs revendeurs, vous pouvez accéder directement aux fiches produits en cliquant sur les liens suivants :  fellcross sur I-run, fellcross 2 chez Univers-Running.
 

Tous les prix du web pour la Salomon Fellcross:

cliquez sur un produit pour voir tous les meilleurs tarifs

photo produit

Salomon S-Lab Fellcross 3 M Rouge/Noir

à partir de 117.8 €



photo produit

Salomon S-Lab Fellcross 3 W Rouge/Noir

à partir de 47.5 €



 

*cashback : remise sous forme de prime fidélité, déductible sur votre prochaine commande

 

Conclusions :

Malgré un tableau presque parfait, mes conclusions restent néanmoins mitigées. En effet, bien qu’un peu moins dynamique que mes XT4 (pêut-être n’est ce là qu’une question d’habitude) les S-LAB Fellcross 2 sont irréprochables sur terrain boueux, son imperméabilité est un réel plus, bien agréable pour des sorties longues. Sa légèreté et son agilité est un vrai régal.

Mais le tableau se corse dès lors que l’on se retrouve sur des terrains plus durs, et je ne parle même pas de bitume ! Dans ces conditions, on sens bien le manque d’amorti sur l’avant et il me parait difficile d’envisager dans ces conditions de l’utiliser sur des trails longues distances. Son usage est donc principalement réservé à un usage courtes distances sur terrain très souples jusqu’à 30km max.

De plus, son drop de seulement 4 mm en fait une chaussure minimaliste, qui nécessite donc un certain temps d’adaptation, (même pour moi qui utilise déjà des chaussures au drop faible et assez légères…) au risque de voir apparaître de vilaines tendinites !

Par conséquent, pas question de partir sur une Saintélyon avec cette chaussure, pourtant si agréable à utiliser lorsqu’elle se trouve sur son terrain de prédilection.

Je rêverai donc de la même chaussure, mais avec un peu d’amorti en plus, tout en conservant un poids léger ! La SpeedCross pourrait peut-être répondre à mes souhaits, malgré un poids que je trouve désormais un peu trop élevé… question d’habitude !

Du côté du prix, nous sommes dans le haut de gamme Salomon, et ça se paye !


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (1 votes, average: 10,00 out of 10)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Test chaussures Hoka One One Stinson Evo

Chaussure Hoka One One – Stinson Evo

Après avoir souffert le martyr dans les dunes molles du côté de Wissant lors du trail de la côte d’Opale, je suis tombé sur cette Hoka One One Stinson Evo, présentée comme une excellente solution pour ce type de terrain si particulier. Dotée d’une semelle à la surface élargie de près de 50%, d’une semelle sur-compensée, elle permet, au moins en théorie, de ne pas trop s’enfoncer dans le sable mou et de survoler ce type de surface…

Intrigué par cette chaussure au look atypique, je me suis laissé tenté, et ai cassé ma tirelire (la bête affiche fièrement 170 € au compteur… la curiosité a un coût non négligeable !) pour m’offrir cette chaussure tout droit sortie d’un film de science fiction des années 80 !!

hoka-one-one

Premières sorties et premières impressions

Habitant en région parisienne, je n’ai pas encore eu l’occasion de tester cette Hoka One One sur terrains sablonneux, c’est donc sur mes terrains de jeux habituels que je mènerai mes premiers tests terrain.

Au prime abord, les sensations à l’essayage sont des plus agréables, on se croirait dans des charentaises, tellement on se sent bien dedans. On ressens immédiatement les effets d’un amorti plus de 2 fois supérieur à celui des chaussures conventionnelles. Le système de serrage type quick-lace copie chez Salomon, semble plus abouti, malgré une apparence de fragilité. Le lacet, plus épais et plus souple que celui de Salomon, ne comprime pas le pied et se fait rapidement oublier.

Les premiers pas sont tout aussi surprenants que le look de la bête, d’une part il faut s’habituer à graviter à plus de 3 cm du sol, d’autre part il faut se faire au profil particulier de la semelle, très incurvée pour favoriser le déroulé du pied selon les dires du fabricant.

Je commencerai mon test par un simple footing, histoire de m’habituer en douceur à ces étranges chaussures. Les premières impressions font état d’un amorti incroyable, on a vraiment l’impression de courir sur un coussin d’air. La forme de la semelle facilite le déroulé du pied, on en oublierai presque que la bête pèse quand même 370 gr (taille 44). Même si ces caractéristiques n’en font pas un foudre de dynamisme, cela reste néanmoins très acceptable.

Pour les sorties suivantes, je décide de les malmener un peu sur des terrains plus accidentés et pentus, aidé par des conditions météo assez pluvieuses en cette saison, je vais voir ce que cela donne au niveau accroche.

Sur terrain gras, mon enthousiasme initial va vite déchanter, l’accroche n’est pas au rendez-vous, faut dire que les crampons ne sont pas très profonds, mais j’espérais que la surface étendue de la semelle aiderai à trouver du grip, mais il n’en est rien, au point que je me suis retrouvé rapidement à prendre un bain de boue, suite à un dérapage incontrôlable.

Un peu déçu, je décide néanmoins de renouveler l’expérience lors de la sortie suivante, mais si je parviens à rester sur mes pattes, cela reste néanmoins acrobatique. Par contre, lorsque le terrain n’est pas trop technique on apprécie le déroulé qui facilite le travail en montée ainsi que l’amorti exceptionnel qui permet de lâcher les chevaux de manière impressionnante dans les descentes.

Côté équilibre, la largeur de la semelle devrait apporter force stabilité, mais cela serait oublier que l’on est sur-élevé à 3 cm au dessus du sol, ce qui annule en partie l’effet précédent. Sans être difficile à contrôler, il faut néanmoins être vigilant sur ses appuis, au risque de malmener ses chevilles.

Première course, test grandeur nature

Les courses aux-quelles j’ai participé depuis l’acquisition de mes Hoka One One, ne m’ont pas semblé présenter des profils favorables à l’utilisation de ces chaussures en compétition.

Au vu des sensations ressenties à l’entraînement, je pense que ces chaussures sont à utiliser sur terrain sec et sur des parcours globalement roulants. Par contre côté distance, il me semble que de part leur excellent amorti, il est possible des les utiliser sur des trails de moyenne à longue distance, et ce malgré un poids relativement élevé.

Je conduirai d’autres tests sur terrains sableux cet été, et en fonction de mes sensations, dont je vous ferai par à ce moment là, je m’alignerai peut-être avec elles sur le trail de la côte d’Opale… histoire à suivre.

Mes notations :

  • Amorti                10/10
  • Stabilité            6/10
  • Confort              9/10
  • Accroche          4/10
  • Dynamisme      7/10

Caractéristiques :

  • Poids : 370 gr en 44
  • Drop : 6mm
  • Hauteur de la semelle au talon : 32 mm
  • Prix public : 170 €
  • Technologies  :
    • Laçage Quickfit
    • Semelle EVA Oversized volume 2,2x
    • Semelle interne Ortolite

Conclusions :

Mes conclusions concernant cette Stinson Evo sont plus que mitigées. J’ai beaucoup apprécié l’originalité du look, le confort exceptionnel du chaussant, l’amorti lui aussi exceptionnel. Mais le manque d’accroche sur terrain gras ou difficile me pose un gros problème : sur quelles courses vais-je bien pouvoir les utiliser ?

De plus, à l’heure où tout le monde par à la chasse au gramme en trop, ses 370 grs risquent d’être rédhibitoires face aux 290 grs de l’adizero XT4 ou bien des 200 et quelques grammes de la Salomon S-Lab Sense.

Finalement, avec le temps on fini par s’habituer à son look, mais malheureusement, le blanc n’est peut-être pas la meilleure couleur pour des chaussures de trail, qui malgré tout le soin que l’on peut leur porter, virent rapidement au gris.

En attendant de leur trouver un terrain de jeu sur lequel elles pourront exprimer tout leur potentiel, je m’en sers essentiellement en chaussures de récupération, pour mes sorties après compétition, durant lesquelles j’apprécie énormément leur amorti et leur confort incroyable… mais à ce prix, c’est un peu comme donner de la confiture aux cochons !!


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (30 votes, average: 8,07 out of 10)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Test chaussures Salomon XT S-LAB 5

Chaussure Salomon XT S-LAB 5

A la recherche d’une paire de chaussures pour la prochaine Saintélyon, je me suis mis en quête de la chaussure qui pourrait m’apporter le meilleur compromis pour cette épreuve. La Saintélyon c’est : 70km, 1500m D+, 50% bitume, 50% chemins potentiellement boueux en cette période de l’année. Le compromis est vraiment délicat à trouver entre : amorti, accroche, dynamique…

Après une petite étude de marché, j’ai fini par me laisser tenter par les Salomon XT S-LAB 5, après tout Salomon est la marque en vogue dans le monde du trail, et l’envie de les tester me démangeait depuis quelques temps déjà !

Premières sorties et premières impressions

La première impression à l’essayage est une sensation de confort du chaussant, tout à fait honorable, et une grande rigidité de la semelle, assez impressionnante. Le système de laçage semble quant à lui des plus pratiques : plus de noeud à faire et rapidité de réglage….

Il n’est pas toujours facile de s’habituer à une nouvelle paire de chaussures, aussi pour que l’adaptation soit optimale, j’ai décidé de l’essayer tout d’abord sur des petites séances de footing, sur herbe, en côte,… et de faire un test grandeur nature lors du Sparnatrail.

Ma première sortie sera donc un petit footing sur la pelouse du stade où je m’entraîne habituellement. Malgré la rigidité de la semelle externe, les sensations sont plutôt bonnes et l’amorti semble très efficace, ce qui est un atout dans l’optique d’une course longue distance. Le pied trouve bien sa place et il se sent en sécurité. La coque à l’avant protège bien le pied et n’est en aucune façon une gêne.

Un petit bémol toutefois, il m’a fallu resserrer les lacets en cours de séance. Je mets d’abord cela sur le compte de l’apprentissage du système. Cependant, les séances suivantes me le confirmeront, les lacets ont fâcheuse tendance à se relâcher un peu en cours de route, surtout lorsque l’on passe dans des zones pentues qui sollicitent la chaussure à fond.

Lors de ma sortie suivante, j’ai testé la chaussure en côte et sur un terrain plus accidenté.

Mon test d’adhérence sur une petite pente raide en pelouse me donne le sentiment d’une bonne accroche mais néanmoins bien moindre que celle que j’ai ressenti avec l’Adidas Adizero XT 4. Ceci n’étant qu’un premier essai, insuffisant pour tirer des conclusions.

Ce qu’il ressort de mon passage sur les chemins est une sensation de sécurité, apportée par la rigidité de la chaussure ainsi que par les protections du pied. On se sent également bien au sec, car sans être imperméable, elle offre néanmoins une excellente protection lors du passage dans de petites flaques d’eau.

Sur le bitume humide, l’accroche n’est pas formidable, comme c’est d’ailleurs le cas pour bon nombre de chaussures de trail, et il convient d’être assez prudent en descente, et d’éviter à tout prix tout ce qui ressemble de prêt ou de loin à une plaque d’égout !!

Au niveau du dynamisme, malgré un poids relativement élevé (337 grs en taille 44) celui-ci ne se fait pas ressentir et la puissance passe bien au sol, sans toutefois être exceptionnel.

Les premières sensations sont donc globalement encourageantes et je valide l’idée de les utiliser en course lors du Sparnatrail.

Première course, test grandeur nature

Dernier rendez-vous pour ce qui me concerne avant la Saintélyon, le p’tiot Sparnatrail a été l’occasion pour moi de tester ces bêtes de course en conditions réelles.

Vue l’état du terrain, détrempé par les pluies des jours précédents, mon test a permis de les pousser dans leur derniers retranchements.

Si l’accroche ne laisse rien à redire sur terrain sec, il n’en est pas tout à fait de même dans des conditions très difficiles. Dès les premiers passages délicats, je me rends compte que l’adhérence, sans être mauvaise, n’est pas aussi bonne que je l’espérais. A plusieurs reprises, je me suis retrouvé en difficultés, devant jouer aux équilibristes. Pour ce type de terrain, il aurait peut-être fallu que j’opte pour les “soft-ground” car à l’évidence le cramponnage est insuffisant dans de telles conditions.

Même constat, voir pire sur les parties goudronnées : d’une part la boue reste longtemps collée sous la chaussure et entraîne de joyeuses glissades. En côte, c’est encore pire, impossible de trouver le grip et l’impression de faire du sur-place !!

Du côté de l’amorti, rien à dire, sous condition d’une adhérence suffisante, on peut envoyer à fond dans les descentes sans ressentir le moindre choc.

Au niveau de la stabilité du pied, c’est excellent, rien à redire, la XT S-LAB 5 absorbe toutes les inégalités du sol et on se sent véritablement en sécurité, le pied est bien protégé et la cheville ne part pas dans tous les sens ce qui est très rassurant.

Au niveau du laçage, même constat qu’à l’entrainement, les quick-lace ont la fâcheuse tendance à se desserrer, je les avais pourtant serrés à bloc avant le départ, mais au fur et à mesure que le temps passe, les lacets se détendent, le pied fini par glisser à l’intérieur des chaussures ce qui provoque d’inévitables petites cloques en fin de parcours…

Mes notations :

  • Amorti                9/10
  • Stabilité            10/10
  • Confort              6/10
  • Accroche          5/10
  • Dynamisme      6/10

Caractéristiques :

  • Poids : 337gr en 44
  • Drop : 10,5mm
  • Prix public : 170 €
  • Technologies  :
    • QuickLace
    • Sensifit : maintien du pied
    • Semelle externe Contagrip
    • Semelle interne Ortholite
    • Mesh respirant
    • Protection languette

Conclusions :

Mes conclusions concernant cette XT S-LAB 5 sont mitigées. En effet, si par certains points cette chaussure est très séduisante et répond parfaitement aux attentes que l’on peut avoir en termes d’amorti et de stabilité. Au niveau protection contre les pierres, elle remplis également son contrât. Pour ce qui est du confort, sans être exceptionnel, cela reste tout à fait bien.

Je suis par contre déçu par le système de laçage, qui pour moi n’est pas totalement au point, ceux-ci ayant la fâcheuse tendance à se relâcher.

Au niveau de l’accroche et de l’adhérence, j’en attendais également beaucoup plus, à mon sens ce n’est pas le bon choix pour les terrains gras, où clairement on a presque l’impression d’être en pneus slics sous la pluie !!

Je les conseillerais donc pour des trails toutes distances, y compris long, mais exclusivement sur terrain sec. Il est donc peu probable que j’opte pour les XT S-LAB 5 pour la toute prochaine Saintélyon… à moins que la météo soit particulièrement indulgente d’ici là…

Peut-être testerais-je une prochaine fois les versions soft-ground, pour voir si elles pallient les lacunes de celles-ci, mais au vu du prix… je pense que cela attendra quelques temps !!


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (1 votes, average: 8,00 out of 10)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Test Adidas Adizero XT4

Nouvelle Adidas trail Adizero XT4

Pour avoir utilisé sur quelques trails courts sa grande soeur l’Adizero XT3, c’est avec un regard curieux et intéressé que j’ai observé ces toutes nouvelles bêtes de courses au pieds des traileurs du team Adidas, Thierry Breuil et Romuald De Paepe lors du trail de la Côte d’Opale.

Intrigué par ces chaussures à l’apparente légèreté, j’ai craqué quelques semaines après sur le village du Paris-Versailles. Il m’a suffit de les mettre au pieds quelques secondes pour apprécier l’évolution par rapport à la XT3… et de succomber aux arguments du vendeur qui pour l’occasion les proposait à 80€ au lieu de 100€.

Premières sorties et premières impressions

Tout d’abord, il suffit de les enfiler pour se faire une première idée. Le chaussant, plus large que sur la XT3 s’avère très confortable, et l’impression d’être dans des chaussons est plus qu’agréable et surprenant par rapport à son aînée et par rapport aux chaussures de trail en général.

La deuxième impression vient de la légèreté, l’ Adizero XT4 ne pèse que 290gr en 44 soit prêt de 30gr de moins que la XT3 laisse présager une bonne dynamique, mais peut-être quelques interrogations que l’amorti.

Ma première sortie avec ces nouvelles gommes m’aura permis de tester différentes surfaces, entre bitume, piste et terrain vallonné et accidenté, le tout sous la pluie.

La première info concerne la tenue sur le bitume mouillé, qui pose souvent problème pour les chaussures de trail qui ont généralement la fâcheuse tendance à glisser copieusement. Certes ce n’est pas la caractéristique qui nous intéresse au premier plan, cependant il n’est pas rare de rencontrer quelques portions de bitume. La bonne surprise vient de l’excellente tenue de cette chaussure sur bitume mouillé, sur le plat et même en descente, bien meilleure qu’avec la précédente version. Le nouveau profil de la semelle Continental fait merveille.

Même constat sur l’herbe et sur les buttes, l’accroche est remarquable, que le terrain soit dur, gras ou boueux.

Quelques accélérations sur la piste et en côte pour démontrer le dynamisme de cette Adidas Adizero XT4 qui n’a rien à envier à une chaussure de route de gamme équivalente, elle répond parfaitement à toute accélération et on ne ressent aucune perte d’énergie. La transmission de la puissance au sol est impressionnante.

Au niveau de l’amorti, encore une bonne surprise car, si bien sûr ce n’est pas sa qualité première, elle est néanmoins très confortable, même sur route pour une chaussure de trail aussi légère. Je compléterai l’analyse après la première mise en situation réelle.

Pourvue d’un drop de 6mm, elle se rapproche du style des chaussures minimalistes et favorise une attaque sur l’avant du pied. Une période d’adaptation est nécessaire lorsque l’on utilise des chaussures “classiques” avant de pouvoir en apprécier toute la valeur.

Première course, test grandeur nature

Pour ma première course, j’ai choisi une course nature de 30km ce week-end à l’Isle d’Adam. A 99% sur chemins forestiers, sans grandes difficultés mais avec néanmoins quelques passages un peu plus techniques.

Le constat est le même qu’à l’entrainement, une sensation de confort, une dynamique irréprochable et une accroche parfaite sur des terrains gras et boueux parfois. Le seul bémol concerne la stabilité, il faut faire attention à ses appuis, car la bête ne pardonne guère les faux pas. Il convient donc d’être vigilant et de bien regarder où l’on met les pieds.

Au niveau de l’amorti, rien à redire non plus, sur ce type de terrain ce n’est pas prépondérant, mais même sur les quelques portions pavées ou caillouteuses, les sensations sont bonnes et le contact avec le sol agréable.

Je me suis senti tellement bien dedans que je n’avais plus envie de les quitter après l’arrivée, ce qui n’est généralement pas le cas !!

Mes notations :

  • Amorti               6/10
  • Stabilité             5/10
  • Confort             10/10
  • Accroche          9/10
  • Dynamisme      9/10

Caractéristiques :

  • Poids : 290gr en 44
  • Drop : 6mm
  • Semelle : Continental
  • Technologies Adidas :
    • Adiprène +
    • Adiwear
    • Système Torsion
    • Traxion

Conclusions :

Cette chaussure de trail Adizero XT4 est une véritable bête de course, à la fois légère, dynamique et confortable. Seul bémol, elle ne pardonne guère les faux pas, donc attention à vos chevilles. Elle conviendra à un usage en trail sur tout type de surfaces, sèches ou grasses, plates ou pentues, accidentées ou roulantes.

Elle est parfaite pour les trails courts, entre 20 et 40 kilomètres, pour tous. Un usage sur des distances supérieures me parait néanmoins envisageable pour des coureurs expérimentés et bien entraînés capables de compenser le manque d’amorti par leur capacités physiques.

Pour finir, le prix de cette chaussure de trail est des plus raisonnables, comparativement à ce que nous servent régulièrement les grandes marques spécialisées. En effet, elle est affichée à 100€, ce qui pour une chaussure de ce niveau de qualité est tout simplement exceptionnel.


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :