Tous les articles par Michel

Garmin Forerunner 955 : LA référence 2023

Garmin Forerunner 955 : La performance à l’état pur !

Vers un idéal

Cela faisait bien longtemps qu’une montre ne m’avait pas aussi agréablement surpris que cette nouvelle Forerunner 955 qui se rapproche de la perfection.

Seule éventuellement la Fenix 7X pourrait prétendre à la détrôner… et encore ce n’est pas si évident que cela. La différence entre les 2 résidant principalement dans l’état d’esprit :

  • La Forerunner 955 légère et plus compacte s’adresse avant tout à un public de sportif en quête de performances.
  • La Fenix 7X, plus imposante par sa taille et son poids, équipée d’un verre sapphire et d’une lunette titane, elle est résolument plus mondaine et luxueuse.

Tout ce que l’on peut attendre d’une montre cardio-GPS

En termes de fonctionnalités proposées, cette Garmin Forerunner 955 répond à toutes les attentes. Rien ne manque ! Une fois encore je la compare à la Fenix 7X, actuel fleuron de la marque, et tout y est.  Parmi ces fonctions j’en citerai quelques unes :

  • GPS multibandes (j’y reviendrai en détails plus loin)
  • cartographie détaillée (carte incluse)
  • suivi de trace et parcours,
  • livetrack et fonctions de sécurité
  • dénivelé, détails des prochaines montées (lors d’un suivi de parcours)
  • mesure de la VFC (variation de fréquence cardiaque)
  • oxymètre de pouls
  • suivi du sommeil
  • rapport matinal (analyse de la nuit, de la forme actuelle)
  • analyse et prédiction de performance
  • état de forme et proposition d’entraînement
  • puissance de course à pied au poignet (sans capteur externe)
  • dynamique de course à pied (avec ceinture HRM-run)
  • statistiques de santé (pas, étage, sommeil, fc en continu, calories consommées)
  • fonctions avancées pour la natation et le cyclisme

Une autonomie à toutes épreuves !

L’une des principales évolutions par rapport au modèle précédent concerne l’autonomie de la batterie qui est portée à 42 heures en mode GPS ‘normal’ (contre 36 heures pour la Forerunner 945, 63 heures pour la Fenix 7X et 49 heures pour la Forerunner 955 Solar) et 20 heures en mode ‘toutes fonctions + GPS multibandes’ (contre 36 heures pour la Fenix 7X et 22 heures pour la Forerunner 955 Solar), ce qui est déjà suffisant pour la plupart des usages.

A noter, et ce n’est pas négligeable, la possibilité de recharger la montre en courant, sans devoir interrompre l’activité en cours. Ce point est particulièrement intéressant pour les ultra-traileurs au long cours !

Le GPS multibande : LA révolution !

Depuis toujours, le point faible des montres cardio-gps réside dans la précision du signal GPS qui a parfois tendance à brouiller un peu les pistes.

Le principal problème provenant de la nature même des signaux GPS dont la précision pour les applications grand public est (volontairement) réduite.

Jusqu’à présent la seule parade à ce manque de précision fût d’augmenter le nombre de satellites en réception (par l’utilisation simultanée de plusieurs constellations de satellites (GPS, Glonass, Galileo,…) mais cela n’a pas réellement résolu le problème. La marge d’erreur restant finalement identique.

Les nouvelles puces GPS multi-bandes exploitent une information supplémentaire qui permet, à défaut de corriger les erreurs, de les quantifier. L’exploitation de cette information cruciale permet, au travers de puissants algorithmes, de lisser les erreurs et d’obtenir une trace bien plus proche de la réalité.

Grâce à cette nouvelle fonctionnalité de sa puce GPS la Forerunner 955 atteint une précision jamais égalée jusqu’à présent, en faisant LA meilleure montre cardio-GPS du moment en terme de précision GPS. (Le GPS multibandes est également disponible sur les Forerunner 255 et toute la gamme Fenix 7).

La cartographie intégrée

Là non plus ce n’est pas une nouveauté puisque les Forerunner 945 en étaient déjà équipées. Cependant à part quelques montres de la marque COROS, seules les montres Garmin haut de gamme en sont équipées.

Suivre un parcours n’a jamais été aussi simple ! La plupart des chemins existants sont répertoriés sur la carte. Choisir la bonne direction à une intersection est désormais plus simple que jamais ! Là où l’on pourrait avoir quelques hésitations avec un suivi de trace ‘classique’ la cartographie donne directement le bon choix !

Petit détail qui pourrait paraître anodin, la trace est désormais fléchée, dans le sens du parcours. C’est très utile lorsque le parcours présente des croisements multiples !

Suivi Live

Bien que cela ne soit pas vraiment une nouveauté chez Garmin puisque toutes les montres de moyenne-haute gamme en sont équipées depuis plusieurs années déjà, c’est une fonction que je n’avais encore jamais utilisée jusqu’à présent.

Cette fonction consiste à envoyer, via le réseau mobile, votre position et votre parcours en cours en temps réel à vos proches. Ainsi ils ont la faculté de suivre votre progression et de savoir exactement où vous êtes !

Très utile pour le suivi en compétition, cette fonction est également très intéressante lors de vos longues sorties solitaires durant lesquelles vos proches restent au contact. Une connexion au réseau mobile est toutefois nécessaire. Cela peut entrainer des coupures dans certaines zones non couvertes, et des frais à l’étranger si les données mobiles ne sont pas incluses dans votre forfait !

Le rapport matinal

Dans un premier temps j’avais considéré cela comme un simple gadget inutile, mais au fil du temps je m’y suis habitué et consulte tous les matins mon petit rapport qui fait la synthèse de ma nuit (tant sur le plan du sommeil que de la VFC). Je sais ainsi si ma nuit a été bonne (parfois les données sont en contradiction avec les sensations) et si je suis en forme pour attaquer ma journée.

Même si je ne le suis pas, le rapport donne une suggestion pour l’entraînement du jour. Je ne l’écoute que lorsqu’il me suggère de ne pas trop en faire ou bien de prendre une journée de repos, signe que je ne suis pas au top et que je ferai bien de lever un peu le pied !

Forerunner 255, Forerunner 955, Fenix 7 ? laquelle choisir

Si je pose cette question c’est parce que c’est trois montres sont en réalité extrêmement proches en termes de fonctionnalités.

La Forerunner 255, petite soeur de la 955 conviendra parfaitement à tous ceux qui n’ont pas besoin d’une cartographie pour suivre leurs exploits et pour qui une autonomie d’une quinzaine d’heures sera amplement suffisante.

La Fenix 7X est de loin la plus complète, offrant une autonomie maximale, mais au prix d’un poids et d’un encombrement plus conséquent… et d’un prix bien plus élevé que la Forerunner 955

Vous l’aurez compris, le choix dépend essentiellement de votre budget et de vos besoins. Le meilleur rapport qualité/prix revenant sans contestation possible à la Forerunner 955

Fiche produit détaillée

 

photo produit

Garmin Forerunner 955

549 €    Voir

Conclusion

Je suis personnellement totalement conquis par cette Garmin Forerunner 955 qui correspond parfaitement à toutes mes attentes, principalement en ce qui concerne la précision du GPS.

Mon seul regret concerne la fonction LTE qui n’a pas été reprise pour cette Forerunner 955. Seule la 945 LTE en est actuellement dotée (et encore, uniquement pour l’envoi et la réception de SMS).

C’est un sujet qui devrait être creusé par Garmin, afin de reléguer définitivement sur le ban de touche les Apple Watch.

Où trouver cette Garmin Forerunner 955 ?

Si vous souhaitez vous aussi vous faire plaisir et vous équiper avec cette nouvelle Garmin Forerunner 955 vous pourrez la trouver chez notre partenaire i-run.fr

Pour accéder directement à la fiche produit  de cette montre cardio-GPS, cliquez sur le lien suivant : Garmin Forerunner 955 ou bien sur l’image ci-dessous :

Garmin Forerunner 955

La Garmin Forerunner 955 est également disponible en version ‘Solar’ qui vous donne jusqu’à 7 heures d’autonomie supplémentaire. Vous pourrez la retrouver via le lien suivant : Garmin Forerunner 955 Solar ou bien en cliquant sur l’image ci-dessous :

Garmin Forerunner 955 Solar

 

Soutenez-nous !

Pour pouvoir continuer à vous proposer tests et conseils nous avons besoin de votre aide. Lors de votre prochain achat chez notre partenaire i-run.fr, pensez à cliquer sur l'un de nos liens. Vous pourrez bénéficier de notre code promo :

IRUN15

15% de réduction sur les nouveautés vêtements et chaussures hors carte cadeau, produits remisés ou produits non éligibles aux coupons.

         

 


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Test manchons Compressport Under Control Quad

Manchons de compression cuisse Under  Control Quad Compressport

Dans la continuité de mon test du manchon Zamst TS-1, après une première phase de convalescence, je suis passé aux manchons de cuisse Under Control Quad Compressport.

Pour une reprise en douceur

L’idée étant ici de pouvoir reprendre une activité physique progressive après une petite déchirure aux ischios, qui m’aura arrêté pendant plus de 2 semaines.

J’ai choisi ces manchons pour faciliter ma reprise et reprendre par des petits footings en souplesse, tout en préservant au maximum mon ischio encore fragile.

Légers et efficaces

Ces manchons Under Control Quad Compressport, sont très légers (48 gr la paire) et se font très rapidement oublier.

Ils sont munis d’une bande silicone intérieure qui leur permet d’éviter de glisser le long de la cuisse durant l’effort. Ils restent ainsi bien en place tout au long de votre footing.

Tout petit bémol, quelques frottements à l’entrejambe qui peuvent facilement être évités en utilisant de la crème type Nok.

Un bon maintien

Ces manchons assurent l’essentiel, à savoir un bon maintien de la cuisse, évitant chocs et vibrations, ils m’ont permis de reprendre la course à pieds en toute confiance et sérénité.

Bien que je sois maintenant quasiment rétabli, je les garderai encore quelques temps, par sécurité et aussi pour me rassurer.

Où trouver les manchons Under Control Quad Compressport

Si vous souhaitez vous aussi essayer ces manchons de compression Under Control Quad Compressport que cela soit à but thérapeutique ou bien simplement pour améliorer votre drainage musculaire. Vous pouvez les trouver chez notre partenaire i-run.fr.

Pour accéder directement à la fiche produit du manchon Under Control Quad Compressport cliquez sur l’image ci-dessous :

 

Soutenez-nous !

Pour pouvoir continuer à vous proposer tests et conseils nous avons besoin de votre aide. Lors de votre prochain achat chez notre partenaire i-run.fr, pensez à cliquer sur l'un de nos liens. Vous pourrez bénéficier de notre code promo :

IRUN15

15% de réduction sur les nouveautés vêtements et chaussures hors carte cadeau, produits remisés ou produits non éligibles aux coupons.

         

 

 

 


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Test Manchon compression Zamst TS-1

Test manchon compression cuisse Zamst TS-1

Ce n’est pas par pur plaisir que je viens de tester ce manchon de compression pour cuisse Zamst TS-1, mais bien à titre thérapeutique !

Souffrant depuis quelques jours d’une petite élongation aux ischios, je me suis mis en quête d’une orthèse qui me permettrait, à défaut de pouvoir courir, de pouvoir me déplacer sans douleurs.

L’idée étant de tout mettre en oeuvre pour raccourcir au maximum cette période d’inactivité forcée et de pouvoir malgré tout continuer à bouger un peu, tout en protégeant mon muscle endolori.

Confort et adaptabilité

Bien que pesant environ 130gr ce manchon de compression Zamst TS-1  se fait rapidement oublier. La compression est totalement ajustable à l’aide des 2 sangles prévues à cet effet.

On ressent une douce chaleur qui entoure le muscle endolori, ce qui procure une sensation plutôt rassurante et sécurisante.  Pas franchement respirant, mais cela n’est pas un problème, au contraire. En effet cela permet de se faire des cataplasmes avec votre crème anti-inflammatoire ou bien à l’argile verte.

Seul petit bémol, l’orthèse a tendance à glisser légèrement lorsque l’on est en mouvement, et il est nécessaire de réajuster le serrage de temps en temps.

A part cela, rien à dire, et j’ai pu reprendre la marche seulement quelques jours après ma blessure.

Pas idéal pour courir

Assez lourd, peu respirant, le mouvement n’est pas totalement libre malgré tout.

Il faut l’avouer, je n’irai pas courir avec ce manchon Zamst TS-1, même lorsque je me sentirai un peu mieux.

Pour cela je préfèrerai utiliser des manchons Under Control Quad Compressport en prévention pour soulager un peu les ischios et prévenir une rechute

En conclusion

L’utilité de ce manchon Zamst TS-1 est pour moi principalement thérapeutique en phase de convalescence avant reprise de l’entrainement.

Où trouver le manchon Zamst TS-1 ?

Si comme moi vous  avez besoin d’un manchon Zamst TS-1 pour faciliter votre convalescence, je vous invite à la retrouver au meilleur prix chez notre partenaire i-run.fr

Pour accéder directement à la fiche produit du machon Zamst ST-1  , cliquez sur l’image ci-dessous :

manchon Zamst TS-1

 

Soutenez-nous !

Pour pouvoir continuer à vous proposer tests et conseils nous avons besoin de votre aide. Lors de votre prochain achat chez notre partenaire i-run.fr, pensez à cliquer sur l'un de nos liens. Vous pourrez bénéficier de notre code promo :

IRUN15

15% de réduction sur les nouveautés vêtements et chaussures hors carte cadeau, produits remisés ou produits non éligibles aux coupons.

         

 

 

 


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


test compare

 

 

Complétez les champs suivants :

Marque

Marque

Mon Profil



Ma pratique sportive

Mon budget


 


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Opération HoHoHo Runners sur i-run.fr

Opération HoHoHo Runners

Notre partenaire i-run.fr vous propose actuellement l’opération HoHoHo Runners :

20% de remise sur les nouveautés chaussures et textiles, 10% de remise supplémentaires sur le bons plans :

code  :  NOEL

 

 

Bénéficiez également de notre code promo :

IRUN15

15% de réduction sur les nouveautés vêtements et chaussures hors carte cadeau, produits remisés ou produits non éligibles aux coupons.

 

 


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Test Asics Trail Fuji Lite 3

Asics Fuji Lite 3 : une chaussure qui gagne !

 

C’est lors de mon voyage de presse pour le suivi de l’UTMB avec le Team Elite Asics que j’ai eu l’opportunité de tester cette toute nouvelle chaussure de trail de la marque nippone.

Benat Marmissolle 6ème de l’UTMB a ensuite remporté la prestigieuse Diagonale des Fous avec cette chaussure… une sacrée référence !

Un look discret et accrocheur

J’ai testé la Asics Fuji Lite 3 en version kaki, noir et rouge. Elle arbore un look ‘camouflage’ à la fois sobre et recherché. La finition et les détails du mesh sont très recherchés.

La principale évolution par rapport au modèle précédent la Fuji Lite 2 réside dans les matériaux utilisés ainsi que dans les procédés de fabrication qui se veulent encore plus éco-responsables. Une utilisation accrue de matériaux recyclés et le soucis de réduire l’empreinte carbone, deux valeurs fondamentales aux yeux de la firme nippone.

Une bête taillée pour la course

Même si la  Asics Fuji Lite 3 n’est pas la chaussure de trail la plus légère qu’il m’est été donnée de tester. Elle affiche un poids de 255gr en taille 43.5, ce qui reste très raisonnable.

Avec un drop de seulement 4mm, elle est clairement taillée pour une foulée dynamique et sur l’avant pied.

La semelle extérieure est dotée de la technologie Asics Grip et de crampons de 3.5mm offrant une accroche remarquable.

La semelle intermédiaire est réalisée à partir de la mousse FlyteFoam Eco, ce qui lui confère à la fois amorti et légèreté.

On notera également la présence d’une petite poche astucieuse pour ranger ses lacets en haut de la languette. Petit détail anodin mais qui retiendra l’attention de tous ceux qui, un jour, se sont pris une branche ou autre débris dans les lacets…

Première impression

Il y avait fort longtemps que je n’avais pas chaussé de chaussures Asics. Ma principale appréhension concernait le talon, qui sur les anciens modèles, était tellement rigide qu’ils me déchiraient le talon.

Quel soulagement de constater que le talon de cette Fuji Lite 3 est bien plus souple que ce que je pouvais craindre !

Dès l’essayage, rien à voir avec mes anciens souvenirs… un véritable chausson, très confortable et agréable à porter !

La Toe-Box est bien proportionnée, et mon pied, bien qu’assez large, y trouve sa place aisément, sans contraintes.

Premières sorties

Début en douceur par un petit footing de ‘rodage’ sur terrain plat et roulant, histoire de prendre contact avec la bête.

Il ne m’a pas fallu bien longtemps pour m’habituer à cette chaussure, dynamique, et qui naturellement m’emmène sur l’avant, en douceur, sans forcer.

Je me sens tout aussi à l’aise à l’intérieur que lors du premier essayage. C’est plutôt positif.

Ce qui m’encourage dès la sortie suivante à voir ce qu’elle a sous le capot. Je pars directement pour une petite balade sur les hauteurs de Chamonix, en direction du Montenvers, pour une petite balade de 12 km et 1000m de d+/-, le tout sur un chemin assez rocailleux.

Je note immédiatement une très bonne agilité, une stabilité au top et un grip à toute épreuve. Ce n’est que plaisir, tant en montée qu’en descente. Vive et dynamique, elle répond instantanément à toutes mes sollicitations et ne me met jamais en défaut !

Un grip au top sur terrain sec ou légèrement humide

Le grip de la Asics Fuji Lite 3 est surprenant pour une chaussure dont les crampons de font que 3.5mmm. Je me sens réellement en sécurité et peux me permettre d’attaquer aussi bien en montée qu’en descente.

Le seul bémol serait sur terrain très gras et boueux où elle n’est plus à son aise, mais ce n’est pas sa destinée première.

Une dynamique surprenante

Pour la suite de mes tests, je l’ai utilisée sur des terrains plus roulants, en préparation de ma saison d’automne.

Tout de suite j’ai été surpris par la dynamique de cette Fuji Lite 3. Elle est clairement taillée pour la compétition, malgré son poids supérieur à celui des chaussures que j’utilise habituellement.

Les sensations sont assez proches de celles que procurent certaines chaussures à semelle carbone, avec une foulée qui naturellement va vers l’avant.

Mes notations :

  • Amorti                8/10
  • Stabilité           9/10
  • Confort              9/10
  • Accroche         8/10
  • Dynamisme      8/10

Fiche technique :

  • Poids : 255gr en 43 1/2
  • Drop : 4 mm
  • Semelle extérieure : Asics Grip et crampons 3.5mm
  • Semelle intermédiaire : FlyteFoam Eco : amorti, légèreté et retour d’énergie

Conclusions :

Une chaussure de trail efficace tant à l’entrainement qu’en compétition, polyvalente et robuste elle vous accompagnera sur tout type de terrain, à l’exception des plus gras.

La Asics Fuji Lite 3 combine à la fois robustesse, confort et dynamisme. Elle vous aidera à repousser vos limites, en toute sécurité et vous permettra d’exprimer tout votre potentiel !

Où trouver les chaussures trail Asics Fuji Lite 3 ?

Si comme moi vous souhaitez utiliser ces chaussures Asics Fuji Lite 3 lors de vos prochaines sorties et compétitions, je vous invite à la retrouver au meilleur prix chez notre partenaire i-run.fr

Pour accéder directement à la fiche produit de la Asics Fuji Lite 3 , cliquez sur l’image ci-dessous :

 

Soutenez-nous !

Pour pouvoir continuer à vous proposer tests et conseils nous avons besoin de votre aide. Lors de votre prochain achat chez notre partenaire i-run.fr, pensez à cliquer sur l’un de nos liens. Vous pourrez bénéficier de notre code promo :

IRUN15

15% de réduction sur les nouveautés vêtements et chaussures hors carte cadeau, produits remisés ou produits non éligibles aux coupons.

 

 

 

 

 


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Simulation calcul temps Saintélyon 2022

Votre roadbook pour la Saintélyon 2022

Samedi 03 décembre 2022 – Saint-Etienne – 23h30

La Saintélyon revient pour sa 68ème édition. La plus célèbre des courses nocturne vous offrira un nouveau parcours encore plus sélectif.

Vous aurez la chance de parcourir ce long ruban scintillant, éclairé par vos frontales pour cette diagonale ente Saint-Etienne et Lyon. Un long périple qui vous emmènera jusqu’au bout de la nuit !

Mais comme toujours, tradition oblige, il vous faudra affronter une météo qui pourra être capricieuse. Pensez donc à vous équiper en conséquence !

Je vous invite également à consulter nos derniers conseils pour aborder au mieux une course de nuit.

Nos simulations de calcul pour la Saintélyon et la Saintexpress sont disponibles auprès de notre partenaire MY-Easyraces en cliquant sur les liens ci-dessous :

Simulation de calcul SaintéLyon 22

Simulation de calcul Saintexpress

Comment utiliser le simulateur trail ?

Toutes les informations utiles pour compléter le tableau et obtenir votre feuille de route sont ici :

Guide utilisateur du simulateur trail

calculateur d’allure

Calcul VMA, Indice d’Endurance 

Liste des autres parcours disponibles

simulateur-trail

 

Des questions, suggérer un nouveau parcours ?

N’hésitez pas à me faire part de vos interrogations, remarques et à me contacter pour la mise en ligne de nouveau parcours.


Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (1 votes, average: 10,00 out of 10)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Autres articles recommandés pour vous :

test dev

Complétez les champs suivants :

Mon Profil



Ma pratique sportive

Mon budget



Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Montres Cardio GPS 2022-2023 : Comparatif et guide d’achat

Comparateur interactif pour choisir La montre cardio-GPS qui VOUS correspond !

Nous avons recensé pour vous plus de 250 références de montres Cardio-GPS et passé au crible plus de 80 critères.  En quelques clics, vous pourrez trouver directement LA montre cardio-GPS qui répond à votre attente !

Il est de plus en plus difficile de s’y retrouver dans le petit monde des montres Cardio-GPS. Des références de plus en plus nombreuses, des caractéristiques souvent similaires. C’est souvent sur de petits détails que se fait la différence.

Nous savons que parfois, ce sont ces petits détails qui sont important à vos yeux. C’est pourquoi nous avons construit ce guide afin de vous permettre de retrouver, en seulement quelques clics, celle dont vous rêvez !

Nous les avons minutieusement triées  en fonction de votre pratique, de votre expérience, de votre budget, ainsi qu’en fonction de vos souhaits spécifiques.

comparateur-montres-cardio-gps

En cette fin d’année, nos coups de coeur vont clairement vers la Forerunner 955 pour les montres haut de gamme. Offrant les mêmes fonctionnalités que les meilleures Fenix 7, avec un poids réduit, et surtout un moindre coût.

En milieu de gamme c’est naturellement que nos yeux se tournent vers sa petite soeur la Forerunner 255 qui offre des fonctionnalités assez similaires, la cartographie exceptée.

A noter que ces deux montres cardio-GPS Forerunner utilisent la toute nouvelle technologie GPS double-fréquence qui améliore encore nettement la qualité du signal, et donc la précision des mesures de vitesse et de distances.

Complétez les champs suivants :

Mon Profil



Ma pratique sportive

Mon budget


 

 


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (38 votes, average: 9,00 out of 10)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Cappadocia Ultra Trail : à quelques détails près…

Cappadocia Medium Trail – Urgüp – Turquie

Samedi 15 octobre 2022 – Urgüp – 7h00 – 63km 1900D+

Préambule

Pour de multiples raisons, cette course en Cappadoce me tient tout particulièrement à coeur. A commencer par le cadre incroyable dans lequel elle se déroule.

C’est aussi parce que Péline est originaire de la région de Kayseri, juste à côté des Cappadoces. Et pour terminer, un certain esprit de revanche suite à ma première participation en 2019, où je n’avais pu tirer le meilleur de moi-même à cause de la chaleur et de la fatigue accumulée  dans les semaines précédentes.

Abordant cette course parmi les favoris, j’avais donc à coeur de réaliser une belle perf en visant une place au classement scratch.

Une prépa optimale… ou presque

Arrivé sur place quelques jours avant la course, j’ai eu le temps de m’acclimater et de repérer la majeure partie du parcours (que je connaissais déjà, le parcours n’ayant pas subit de grosses modifications depuis ma précédente venue).

L’occasion également de croiser (et de donner un coup de main) aux bénévoles en charge du balisage, parfois un peu perdus et qu’il a fallu remettre sur le droit chemin !

Malgré tout, quelques grains de sables dans cette belle mécanique sont venus perturber légèrement mes plans. Un peu nauséeux pendant ces quelques jours, c’est surtout quelques soucis d’ordre gastriques qui m’ont accompagnés dans ma préparation. Rien de bien inquiétant toutefois, mais c’est une certitude, je ne serais pas totalement à 100% de mes capacités samedi matin !

Un début de course maîtrisé

Il est 7h00 samedi matin, le soleil vient à peine de se lever sur Urgüp lorsque le départ est donné !

D’entrée nous attaquons par une portion bien raide, après un démarrage en douceur, je me porte rapidement en tête de course, accompagné par un autre coureur.

Nous faisons immédiatement le trou sur les poursuivants, mais au bout de seulement 2km, il prend la poudre d’escampette. Ne le connaissant pas, et ne pouvant le suivre sans frais, je le laisse filer. De 2 choses l’une : soit il est bien plus fort que moi, et le suivre ruinerait ma course, soit c’est un chien fou et je le ramasserai plus tard !

Dans tous les cas la meilleure, et la seule stratégie envisageable, c’est de rester sur mon tableau de marcher et laisser partir.

Première alerte

Si la première montée et la descente qui s’en est suivie se sont bien passées, sur la portion plane suivante, je sens que je suis déjà dans l’effort pour maintenir mon rythme de croisière, signe que je ne suis pas forcément à 100%. Néanmoins je tiens toujours ma seconde place, et n’ai personne dans les rétroviseurs.

Même si je pressens que la suite ne sera pas forcément facile, je poursuis ma route sur mon rythme. Tout en essayant de profiter des paysages somptueux que je traverse.

Un scénario contrariant

Alors que je pensais avoir fais un petit trou sur mes poursuivants, quelle ne fût pas ma surprise, après le premier ravitaillement, de voir revenir 2 coureurs, puis 3 autres en chasse derrière.

Même si cela contrarie un peu mon plan de course, je ne m’en inquiètes pas trop. Nous sommes sur une portion montante sur laquelle je ne suis pas forcément le plus à mon avantage. Mais le moral en prend tout de même un petit coup.

Sauf défaillance, j’ai déjà fais une croix sur la victoire finale, le premier étant déjà à plus de 4 minutes devant ! C’est donc sur cette seconde place qu’il va falloir se concentrer.

Remise des pendules à l’heure

Si cette montée m’a coûté quelques plumes, je compte bien remettre les choses en place dans la descente vers Göreme. Ce que je fais rapidement, en à peine 1km je reprend les 2 coureurs échappés et les laisse derrière moi. Je vais donc tenter de creuser l’écart avant la remontée vers Ushisar.

Une petite erreur sans conséquences

Parti à fond dans la descente, sur une large piste, je manque une bifurcation. Immédiatement rappelé par le coureur qui me suivait, je rebrousse chemin et reviens rapidement sur le bon tracé.

Je n’aurais perdu qu’une quinzaine de secondes dans l’opération, mais tout est à refaire… Ces quelques secondes ne seront peut-être pas sans conséquences sur la suite du déroulé de la course.

Je repars de plus belle. Plus à mon aise que les autres coureurs, je reprends le large sur la meute des poursuivants dans cette descente peu technique mais très sinueuse au fond d’une gorge magnifique.

Résiste….

A la fin de cette longue descente, je dois avoir pris une trentaine de secondes d’avance sur un groupe d’environ 5 coureurs, (parmi lesquels 2 du format long).

Petite remontée sur les hauteurs de Göreme avant de redescendre dans la ville puis de bifurquer en direction d’Ushisar.

Une longue montée m’attend, relativement roulante, avec cependant quelques passages plus raides. Je parviens dans cette première partie à maintenir l’écart avec mes poursuivants.

Sous bonne escorte

Je ne suis pas seul sur cette portion, un Kangal (gros chien de berger turque) m’accompagnera pendant pratiquement 3 kilomètres, jusqu’aux portes d’Ushisar.

Ces gros chiens sauvages, bien que très impressionnants se révèlent être très gentils. Il ne sera pas le seul à me suivre durant la course, d’autres prendront le relais sur la suite du parcours.

Retour à la réalité

Mais revenons à la course. Si je suis parvenu à résister dans cette première partie de la montée, je ne parviendrais pas à conserver mon avantage dans la montée finale vers le château d’Ushisar.

La pente se fait plus raide et nous abordons un long chemin vers le second point de ravitaillement. Je n’ai pas les jambes pour tenir la cadence.

Mes poursuivants me rattrapent et me laissent quasiment sur place, je ne peux rien faire d’autre que les regarder partir, impuissant.

Ne pas baisser les bras

Sans compter les 3 coureurs du 120k qui sont passés devant, je me retrouve, à la sortie du ravitaillement, en 4ème position, à la lutte avec un Suisse, qui ne me lâchera pas pendant un bon moment !

Erreur de stratégie

Une nouvelle petite erreur d’inattention me fait encore m’écarter un peu de la trace et perdre quelques secondes supplémentaires. Rien de bien grave une nouvelle fois, mais je m’en serai bien passé !

Il est environ 9h30 et la température commence à monter un peu. Au ravito j’ai rangé le kway… mais peut-être un peu prématurément. Dans la descente d’Ushisar, je comprend vite mon erreur. La descente est rapide et je prends un peu froid… moi qui était déjà en proie à des petits soucis gastriques avant la course, cela n’arrange pas les choses. Même si sur le moment cela ne porte pas à conséquences, le mal est fait… je m’en rendrais compte un peu plus tard !

La vallée de l’amour

A la sortie d’Ushisar, plongée directe dans la vallée de l’amour, nouveau canyon étroit mais très roulant, malgré quelques bosses qui ne manquent pas de faire mal aux jambes !

Je parviens à prendre un petit peu d’avance sur mon petit Suisse, et il m’arrive par moment d’avoir un petit visuel sur les gars qui me précèdent. Mais dans la longue montée qui précède le ravito de Göreme, je perds à nouveau le contact avec mes prédécesseurs…

Une pause… qui s’impose

Arrivé au ravito, je ressens les effets du petit coup de froid subit précédemment, je dois me résoudre à l’idée qu’un petit arrêt imprévu va s’imposer.

Malgré tout, je repars rapidement, mais ma seule idée à ce moment là… est de trouver un petit endroit plutôt discret pour pouvoir accomplir mon oeuvre…

Cela sera chose faite un petit kilomètre plus loin. Un grand soulagement, mais 1’40” de perdues et mon petit Suisse qui m’est repassé devant !

Je me sens alors libéré, même si les jambes ne sont pas au top. Alors que nous allons aborder la portion la plus difficile de la course.

Au moral

Le rythme, sans être ridicule non plus, n’est pas celui que je pourrais espérer. Je suis clairement dans le dur, et l’air sec et la chaleur qui commence à monter ne sont pas pour me faciliter la tâche.

Patiemment, tout doucement, je reviens sur le concurrent Suisse, il semble souffrir autant que moi ! Je finis par le dépasser, et même s’il restera encore à proximité pendant une dizaine de km, je ne le reverrai plus !

Me voilà donc revenu en 4ème position. J’aborde alors une longue portion sinueuse, à flan de falaise… c’est tout simplement magnifique, mais pas question de regarder le paysage… l’erreur n’est pas permise !

J’essaie malgré tout de regarder au loin pour tenter d’apercevoir les coureurs qui sont devant moi, mais rien, bien que la vue soit très dégagée… ils sont bel et bien partis ! Entre ma pause impromptue et ma baisse de régime, j’ai pris cher !

 

Un sursaut d’espoir

C’est donc dans cette position que j’arrive à Cavusin, lieu du 4ème ravitaillement et qui précède la montée la plus difficile de la course.

Je prends juste quelques secondes pour me ravitailler et je repars aussi vite que possible.

J’ai fais une croix sur le podium, mais je veux à tout prix préserver ma 4ème place, alors je ne lâche pas, tente de remettre du rythme et grimpe le plus vite possible, en veillant toutefois à ne pas me mettre dans le rouge !

Je rattrape d’abord un concurrent du 120,… puis un second, mais cela n’a guère d’importance. Mais surtout, quelques lacets au dessus de moi, je vois le 3ème !

Je me dis alors que tout est encore possible, d’autant qu’il n’a pas l’aire d’être franchement à son aise. N’ayant pas non plus beaucoup de forces en réserves, je ne m’emballe pas et décide de remonter tranquillement, j’ai encore pas mal de kilomètre devant moi pour tenter une jonction.

Arrivé sur le plateau, je le vois toujours au loin, tout doucement, imperceptiblement, je me rapproche. Je gagne encore un peu de terrain dans le petit raidillon qui suit et qui précède le début de la descente vers Akdag, lieu du dernier ravito.

Petit couac…et grandes conséquences.. ou pas

Au ravito d’Akdag, je ne suis plus qu’à 1’30 de ma cible. Il reste encore 9km et tout est encore envisageable !

Mais, un petit grain de sable vient perturber la mécanique. Péline, bloquée par la Police, n’a pu se rendre au point de ravito. Je vais devoir me débrouiller seul.

Et si je pense bien à remplir ma flasque et m’asperger d’eau, je néglige le fait de m’alimenter. Trop pressé de repartir et perturbé par cet imprévu au programme.

Derniers espoirs…

Je me lance dans cette fin de course, la première partie est globalement descendante et peu technique, je m’y retrouve plutôt à mon avantage. Régulièrement j’aperçois ma cible, ce qui m’encourage et me donne des ailes !

J’en profite pour remonter le 1er du 120km… à voir son rythme quand on sait qu’il lui reste encore autant de km à parcourir, c’est juste incroyable… une vraie machine le gars !

…envolés

Mais tout cela était sans compter la dernière grande côte, certes pas très pentue, mais terriblement longue ! Alors que je pensais pouvoir revenir, je n’ai plus de visu sur mon concurrent, j’ai beau faire tout ce que je peux, mais rien !

Rapidement la fatigue accumulée se fait ressentir, mon rythme diminue et mon ascension se fait de plus en plus difficile. Mes derniers espoirs s’envolent définitivement, je ne reverrai plus mon adversaire. Qui lui, de son côté a retrouvé un second souffle et mène un train d’enfer…qui lui permettra même de prendre la seconde place en toute fin de parcours !

Je suis cuit, plus d’essence dans le moteur, plus de jambes. cette côte n’en finit plus ! J’attends désespérément une petite descente pour reprendre mon souffle.

En finir comme je peux.

Envolés les espoirs de podium, j’ai abdiqué tout espoir. Je me contente maintenant de regarder derrière moi, je n’ai aucune idée d’où peut bien se trouver le Suisse (ou un autre ?).

Il ne me reste plus que 2 petites bosses à passer avant d’entrer dans la ville et de terminer par une descente vers l’arrivée.

Je me fais une dernière petite frayeur lorsque j’aperçois un coureur derrière moi qui revient à vive allure… je pense alors que c’est cuit pour moi. Mais heureusement, il s’agit en réalité du second du 38km. Plus de peur que de mal donc !

 

J’entre dans la ville et termine en roue libre et franchi ainsi la ligne en 4ème place.

Un beau résultat malgré tout

Si je ne peux m’empêcher d’être un peu déçu d’avoir laissé filer ce podium qui me semblait à portée de jambes, je peux malgré tout être fier de ma course.

Je n’avais pas aujourd’hui toutes les armes pour rivaliser, et quelques petites erreurs bénignes sont venues contrarier mon scénario. Je n’ai cependant rien à regretter, je finirai finalement à 5 petites minutes de la seconde place, mais même sans ces petits couacs je pense que je n’aurais pas été en mesure de combler l’écart, tant mon adversaire était fort sur cette dernière portion de parcours.

Pour l’anecdote, je remporte la catégorie des 50ans et +… et même celle des 40+… le plus vieux de mes adversaires devant ayant tout juste 35 ans !

Une course merveilleuse

Plus que le résultat j’en retiendrais surtout les paysages fabuleux que nous avons traversé durant cette épreuve, ainsi que l’ambiance et les encouragements reçus de tous les bénévoles présents sur le parcours.

C’est vraiment une course à part et qu’il faut vivre au moins une fois dans sa vie

Même si je rêvais d’un podium scratch, je tiens à dédier ma course à Péline, qui m’a soutenue tout au long de cette épreuve et qui de plus est originaire de la région de Kayseri où elle a vécue lorsqu’elle était enfant.

 

 


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Test Lampe Frontale Petzl Swift RL 900

Une petite frontale qui a tout d’une grande !

 

Si pour moi les Lupine restent les Rolls des lampes frontales, j’étais à la recherche d’une petite frontale plus abordable en terme de prix afin de l’utiliser sur mes prochaines courses. Mon regard se porte naturellement vers cette lampe frontale Petzl Swift RL 900

Des critères stricts

Les 2 principaux critères dans mon choix d’une nouvelle frontale sont :

  • le poids
  • la puissance maximale

Avec un poids total de 102 gr, batterie comprise, cette Petzl Swift RL 900 remplissait parfaitement le premier critère.

Avec une puissance max à 900 lumen, le second critère était lui aussi pleinement rempli. (ma Lupine de référence proposant elle 750 lumen).

La cerise sur le gâteau étant un prix très abordable, puisque cette Petzl Swift RL se trouve à 100 €

Ergonomie et confort

La lampe frontale est dotée d’une sangle en deux parties à l’arrière et élargie sur l’avant, au niveau de la lampe. Cela rend cette frontale très facile à ajuster et à régler.

Elle est très stable, ne bouge absolument pas et se fait très vite oublier. Sa légèreté contribue au confort d’utilisation, même après plusieurs heures d’utilisation. Ce critère est très important, surtout lorsque l’on doit s’en servir durant une nuit complète.

Qualité d’éclairage

Par rapport aux autres modèles que j’ai pu tester chez Petzl, j’ai été agréablement surpris par la puissance de l’éclairage proposé par cette lampe frontale.

On peut l’utiliser selon deux modes : un mode normal, proposant 3 puissances réglables manuellement : 10 , 200, 550 lumen. Un mode automatique intitulé Reactive Lightning, qui lui propose des niveaux allant de 100 à 900 lumen.

Autonomie

Le mode Reactive Lightning offre une autonomie comprise entre 2 et 10 heures, fonction de la luminosité ambiante et de l’utilisation.

L’autonomie réelle est difficile à prévoir dans ce mode. Ceci à cause de la variabilité automatique de luminosité. Pour un usage dans ce mode lors d’une sortie sur une nuit complète, il est prudent d’avoir avec soi une seconde batterie entièrement chargée pour parer à toute éventualité.

Dans le mode classique, l’autonomie est de 2h pour la puissance max, 5h pour 200 lumen. La puissance minimale offrant un éclairage limité, hormis dans les passages urbains sans difficulté techniques, il n’est guère conseillé. Je vous recommande d’avoir une batterie de secours pour tenir toute une nuit.

Si comme moi vous êtes habitués à switcher manuellement d’un mode à un autre, je vous conseillerai plutôt l’utilisation en mode ‘classique’. Vous n’utiliserez la puissance maximale que dans des portions très techniques et sombres, la plupart du temps la puissance moyenne sera amplement suffisante.

Attention toutefois, comme pour toutes les frontales, si vous devez l’utiliser dans des conditions très froides (par ex sur la Saintélyon) l’autonomie sera réduite (les batteries en général, n’aiment pas le froid !). Il faudra donc en tenir compte et éventuellement prévoir une batterie de secours supplémentaire.

Les Batteries

La batterie, interchangeable, a une puissance de 2350 mAh. Cette batterie pèse à peine 48gr. Elle se recharge complètement, grâce à une prise USB, en 6 heures. Légère et compacte pour sa puissance, on peut sans hésiter se doter d’une batterie de secours en cas de besoin.

Mes conclusions

Le rapport qualité/prix de cette lampe Petzl swift RL 900 est  excellent.

Cette lampe frontale est Idéale pour toute sortie nocturne de quelques heures, en compétition ou en entraînement. Elle offre une puissance lumineuse très satisfaisante. C’est la raison pour laquelle  je privilégie le mode manuel pour gérer le niveau d’éclairage selon mes propres besoins et la technicité du terrain.

Pour des courses nocturnes longues, je vous recommande de posséder une seconde, voire une troisième batterie de secours.

Où trouver la frontale Petzl Swift RL 900 ?

Si comme moi vous souhaitez utiliser cette frontale Petzl Swift RL 900 lors de vos prochaines sorties et compétitions, je vous invite à la retrouver au meilleur prix chez notre partenaire i-run.fr

Pour accéder directement à la fiche produit de la Petzl Swift RL 900, cliquez sur l’image ci-dessous :

Soutenez-nous !

Pour pouvoir continuer à vous proposer tests et conseils nous avons besoin de votre aide. Lors de votre prochain achat chez notre partenaire i-run.fr, pensez à cliquer sur l’un de nos liens. Vous pourrez bénéficier de notre code promo :

IRUN15

15% de réduction sur les nouveautés vêtements et chaussures hors carte cadeau, produits remisés ou produits non éligibles aux coupons.

 

 


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Opération October Run sur i-run.fr

Opération October Run

Notre partenaire i-run.fr vous propose actuellement l’opération October Run :

Remises et bons plans sur de nombreux produits et nouveautés dans toutes les catégories : textiles, chaussures, électro, accessoires !

 

Bénéficiez également de notre code promo :

IRUN15

15% de réduction sur les nouveautés vêtements et chaussures hors carte cadeau, produits remisés ou produits non éligibles aux coupons.

 

 


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Votre programme Digital Billatraining à -25%

Testez la méthode d’entraînement Billatraining

Offre partenaire : 25% de remise sur votre abonnement Digital 3 mois

Une méthode d’entraînement révolutionnaire

Le professeur Véronique Billat et son équipe scientifique Billatraining ont mis au point une méthode d’entrainement révolutionnaire qui vous aidera à atteindre vos objectifs et à repousser vos limites.

Que vous prépariez un 10km, un marathon, un trail ou un Ultra Trail, la méthode Billatraining est faite pour vous !

La qualité plus que la quantité, telle est la devise de Véronique Billat ! Des séances courtes et dynamiques ciblées pour améliorer vos points faibles et renforcer vos points forts.

Un programme entièrement personnalisé

Votre programme d’entraînement est personnalisé en fonction de vos aptitudes propres qui sont déterminées grâce à un test Rabit, évaluant vos compétences selon 4 axes : Perception, Acidose, Force, Cardio

 

Pour bénéficier de notre offre :

Nous sommes heureux, en tant que partenaires de Billatraining de vous proposer une remise exceptionnelle de 25% sur votre abonnement de 3 mois à la méthode Digital Running ou Trail.

L’occasion pour vous de tester la méthode d’entraînement de Véronique pour préparer votre prochaine course !

Toutes les informations et inscriptions sur la plateforme Billatraining via le lien ci-dessous :

https://www.billatraining.com/

et lors de la validation de votre commande, utilisez le code promo :

MYTRAIL25 

 


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Courir sous la Pluie….

Singing in the rain…

 

Introduction

Les beaux jours s’en vont et l’automne commence à s’installer. Petit à petit le soleil fait place aux nuages et à la pluie.

Mais pour autant, nous n’allons pas ranger les baskets au placard en attendant le retour du printemps ! Nous allons devoir nous adapter à ces conditions pour continuer à courir et pratiquer notre sport durant cette longue période automne-hiver.

La fraicheur nous impose d’une part de nous couvrir un peu plus chaudement. Vêtements chauds, coupe-vent, gants, bonnet… mais également chaussures adaptées aux conditions s’imposent !

S’équiper pour la pluie

L’idéal est d’utiliser des vêtements à la fois respirants, qui permettent l’évacuation de la transpiration, et résistants au vent et à la pluie. Le must en la matière sont les vêtements qui utilisent une membrane en Gore-Tex, celle-ci remplit parfaitement les 2 conditions évoquées ci-dessus.

Protéger les extrémités

Mais le saviez-vous, le plus important en période hivernale, c’est la protection des extrémités, à savoir les pieds et les mains.

En effet, le plus souvent, ce sont par les extrémités que l’on prend froid. Point crucial dans la lute contre le froid, si vos mains et pieds sont bien protégés, alors vous supporterez bien mieux les conditions difficiles.

Les chaussures en Gore-Tex

Si le succès des vêtements en Gore-Tex n’est plus à démontrer aujourd’hui, beaucoup ignorent encore que cette technologie s’applique également aux chaussures.

En effet, la plupart des marques de chaussures de running  proposent désormais un, voir plusieurs, modèles   imperméables chaussures trail Gore-Tex

Ces chaussures, à peine plus lourde que les modèles classiques, sont équipées d’une membrane en Gore-Tex qui les rend étanches.

Un confort par tous les temps

Equipé de tels chaussures de trail en Gore-Tex, plus d’appréhension à l’abord des sentiers boueux et des flaques d’eau ! Vous pourrez affronter les conditions difficiles en conservant les pieds bien au sec. Ce qui est crucial pour ne pas prendre froid et rendre votre sortie agréable, même par mauvais temps !

Alors, n’hésitez pas, il est temps de vous équiper, de la tête au pied, pour continuer à pratiquer votre passion du trail running pendant toute la saison hivernale !


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


Formation Inspire Potential à -25%

Stages et formations Wim Hof Method et Oxygen Advantage

 

Découvrez les pouvoirs de votre respiration

Boostez vos performances sportives, renforcez votre système immunitaire, reprenez confiance en vous, réduisez votre stress, améliorez la qualité de votre sommeil…

Quelque soient vos attentes, découvrez les techniques respiratoires qui vous aideront à mieux vivre, atteindre vos objectifs et être tout simplement plus heureux.

Léonardo Pelagotti vous enseigne les techniques de la méthode Wim Hof ainsi que celles de la méthode Oxygen Advantage.

Pour en savoir plus sur ces différentes techniques respiratoires qui vont vous changer la vie, rendez-vous sur le site Inspire-Potential

Nos offres promotionnelles :

en partenariat avec Léo et Elise, nous sommes heureux de vous proposer les promotions suivantes :

Stage Wim Hof Octobre 2022

Nous avons le plaisir de vous offrir une remise de 10% à valoir sur le prochain stage Wim Hof qui aura lieu dans le Cantal du 28 au 30 octobre 2022. Attention, il n’y a que 2 places disponibles. Pour en bénéficier, utilisez le code promo suivant lors de votre inscription :

INSPIREOCT

Stage Wim Hof Court – 3 jours, Le Griou, Cantal, 28-30 Octobre 2022

Formation Inspire Niveau 1

Nous vous offrons une remise de 25% sur la formation en ligne Inspire Niveau 1, qui inclue entre autres l’apprentissage des techniques respiratoires de la méthode Wim Hof, ainsi que les techniques de la méthode Oxygen Advantage.

Offre valable avec le code promo suivant :

MYTRAIL

https://www.inspire-potential.com/formation-en-ligne-inspire

 

 


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :