MY-trail : la passion du trail running

La course dans le sang...

Les Foulées du Mégara 2014

Week-end sportif et culturel aux Foulées du Mégara à La Marsa - Tunisie

Ce week-end j'ai eu l'opportunité et la chance de participer à un événement très sympathique et enrichissant lors d'un week-end de découverte de la Tunisie et une course extraordinaire qui restera longtemps gravée dans ma mémoire.

Pourtant ceux qui me connaissent savent mon peu d'enthousiasme pour les courses sur routes, mais là je dois avouer que j'ai été bluffé, oubliant l'existence même du bitume, j'ai été transporté dans un autre monde dans un semi marathon aux allures d'aventure.

P1090882 P1090919

Un week-end sportif et culturel

J'ai eu la chance d'être invité en Tunisie pour tester ce package que je vous recommande vivement pour l'année prochaine mêlant harmonieusement sport et culture. Je remercie tout particulièrement :

  • Jean-Claude Le Cornec et la société SDPO, spécialiste reconnu depuis de nombreuses années dans l'organisation de Raids sportifs et culturels dans le Monde entier, coordinateur du projet pour la France, toutes les infos sur le site www.sdpo.com
  • Riadh Ben Zazia, organisateur des Foulées du Mégara, qui nous a réservé un accueil des plus chaleureux. Informations sur l'épreuve : www.lesfouleesdumegara.com
  • - L'Office National du Tourisme Tunisien qui a organisé notre séjour et notre circuit de visites
IMG_6543 IMG_6596

Récit de mon aventure

Contrairement à mon habitude, je ne vais pas me contenter de parler de ma course, mais de mon voyage dans son ensemble qui fut une expérience très enrichissante d'un point de vue culturel, sportif et humain.

Vendredi 21 mars : arrivée en Tunisie

Départ à Orly à midi, direction Tunis par vol régulier de Tunisair. Dès notre arrivée à Tunis nous sommes accueillis par Riadh ainsi que par Nabil qui sera notre guide tout au long de ce week-end. Arrivés avec un peu de retard, nous partons directement en direction de Carthage pour débuter notre circuit touristique.

Visite de la colline de Byrsa qui abrite l'un des plus beaux sites archéologique de Carthage, le musé National et la cathédrale Saint Louis. Puis visite de l'amphithéâtre Romain avant de nous diriger vers Sidi Bou Saïd petit village perché sur les hauteurs de Carthage.

P1090881 P1090879

Sidi Bou Saïd est un haut lieu du tourisme tunisien, c'est l'endroit où il faut aller et tous les week-end de nombreux tunisois viennent flâner dans ses ruelles étroites et escarpées.

P1090937 P1090941

En fin d'après-midi, direction notre hôtel, un 5 étoiles aux airs de Palace, avec un hall d'entrée impressionnant et des chambres très luxueuses, nous avons été vraiment gâtés et sommes accueillis comme des princes.

Le temps de poser nos affaires et de respirer un moment puis départ pour un dîner en ville dans un restaurant branché de La Marsa

Samedi 22 Mars : Journée de découverte touristique

Au programme de cette journée, découverte des plus beaux sites archéologiques de la région de Tunis pour un circuit qui nous emmènera sur les traces du plus grand aqueduc que les Romains ont construit au Monde (plus de 140 km) en direction de la cité Romaine d'Oudhna.

P1090971 P1090981

Un site majestueux qui nous permettra de découvrir des monuments incroyablement bien conservés et ce malgré les nombreux pillages dont il a été victime au cours du temps. Les fouilles archéologiques ont permis de mettre à jour les vestiges de l'amphithéâtre, du Capitole ainsi que des thermes, dont les niveaux inférieurs ont été très bien conservés.

Ensuite, direction Zaghouan pour le déjeuner puis la visite du Temple des eaux, point de départ de l'aqueduc qui alimentait en eaux Carthage

Dimanche 23 mars : Le semi de la Marsa

C'est dans une ambiance colorée et festive que se prépare l'événement majeur du week-end avec le semi-marathon de la Marsa. Je suis impressionné par la foule présente au départ. Jeunes, vieux, sportifs confirmés, amateurs, voir même débutants, ils sont très nombreux à se presser sur la ligne de départ pour prendre part à la fête. Même un dromadaire est de la partie et défilera fièrement devant la ligne de départ.

MEGARA 2014 (29) MEGARA 2014 (37)

Instant solennel lorsque l'hymne national retenti à quelques instants du départ. Je me retrouve entouré par des coureurs de toutes origines, près à en découdre, les organisateurs tentent de nous faire reculer jusqu'à la ligne de départ, mais nous sommes trop nombreux et il est difficile de canaliser tout le monde.

depart MEGARA 2014 (320)

Il est un peu plus de 9 heures lorsque nous sommes lâchés. On peut voir l'enthousiasme des participants qui, au risque de se griller dès le premier kilomètre, partent à fond en sprint, je suis touché par autant de ferveur.

Pour ma part, je prends un départ prudent et profite du spectacle hors du commun, je rattrape rapidement les imprudents partis en trombe et me fraye un chemin parmi des coureurs très enthousiastes.

J'en prends plein les yeux et profite de ce paysage magnifique qui nous est offert, j'en oublie complètement le bitume, les longues lignes droites, et ai l'impression de courir dans un autre monde, en terre inconnue, et presque dans une course nature alors que nous sommes en ville. Les routes que nous empruntons ne sont que partiellement fermées à la circulation, ce qui serait inconcevable pour nous en France est ici tout naturel. Pour la plupart les automobilistes sont respectueux et nous encouragent à coup de klaxons et de bravos.

IMG_6573 MEGARA 2014 (354)

Je poursuis sur mon rythme de croisière et rattrape au fur et à mesure des concurrents qui à chaque fois ne s'en laissent pas compter. Je suis surpris par la détermination et la combativité de ces coureurs tunisiens qui ne lâchent rien et font tout pour s'accrocher, relancer et repasser devant. Oussama, un jeune de 22 ans qui en est seulement à son 2ème semi-marathon, tentera de résister pendant près de 5 kilomètres, relançant systématiquement à chaque fois que je me portais à sa hauteur. Malgré son courage, il finira par s'épuiser à ce petit jeu et à lâcher prise.

Je ferai alors un bout de chemin avec un monsieur d'une cinquantaine d'années qui menait un bon rythme. C'est ensemble que nous allons aborder le dernier tiers du parcours, où les plus grosses difficultés nous attendent. C'est également la partie la plus agréable, entre palmiers et bordure de mer où l'on profite de panoramas très sympathiques.

Cette succession de côtes est assez éprouvante, je ne peux maintenir mon rythme et doit serrer des dents pour avancer, mon compagnon de route, après m'avoir tiré dans la première côte, commence à donner des signes de faiblesse et ne peux me suivre. Je remonte sur quelques concurrents, tout aussi éprouvés que moi, mais je dois me préserver pour l'écotrail qui aura lieu le samedi suivant, alors je préfère lever le pied plutôt que de me mettre dans le rouge.

MEGARA 2014 (430) MEGARA 2014 (400)

A environ 2 kilomètres de l'arrivée, nous entrons dans La Marsa, la route est bondée de voitures qui vont dans toutes les directions, il nous faut être très vigilants et slalomer entre les véhicules qui, heureusement, font attention à nous et nous laissent volontiers passer. Cela aurait pu, ou dû, me mettre en colère, mais au contraire, je prends plaisir à plonger au coeur de cette ville en mouvement.

L'arrivée est toute proche, plus qu'une centaine de mètres, je profite de la liesse et de la ferveur des spectateurs qui nous accueillent en héros, c'est un grand moment d'émotions que je ne pensais pas vivre sur un semi-marathon !

Finalement j'en termine dans un excellent chrono en 1h26'29" - soit seulement 7" de plus qu'à Paris -, compte tenu des difficultés du parcours et de mes échéances à venir.

MEGARA 2014 (493) MEGARA 2014 (509) P1100097 P1100099

Lundi 24 mars : matinée libre puis retour en France

Nous profitons de nos derniers moments de détente en Tunisie pour nous reposer et profiter de l'hôtel et de la plage avant de reprendre, un peu tristes, la direction de l'aéroport et de la France.

Résultats :

Belle performance pour moi qui ne suit pas un adepte des semi-marathon et pour qui cette distance reste un peu courte !! J'en termine à la 29ème place au Scratch, 8ème Vétéran, 6ème V1,... et pour seulement quelques secondes, 2ème Français !! Il faudra que je revienne l'an prochain pour tenter de décrocher le titre honorifique de premier français !

Tous les résultats sont disponibles sur le site des Foulées du Mégara à l'adresse suivante :

Résultats Foulées du Mégara 2014

Conclusions :

J'ai été entièrement conquis par ce séjour mêlant sport et découverte culturelle d'un beau pays que je ne connaissais pas. La course est une invitation au voyage et vous transporte dans un autre monde, elle vous propose une autre façon de courir et représente une aventure en soit.

Jamais un semi-marathon m'aura apporté tant d'émotions et de plaisir que celui-là.

Ce voyage est le fruit d'une étroite collaboration entre l'organisateur des Foulées du Mégara, l'Office National du Tourisme Tunisien et de SDPO.

Si vous aussi souhaitez découvrir la Tunisie autrement, vous pouvez dès à présent contacter SDPO qui travaille déjà à l'organisation de la prochaine édition et vous accompagnera dans un magnifique voyage plein d'émotions et de dépaysement.

Galerie Photos :

 

 

- - - -

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (2 votes, average: 10,00 out of 10)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :







Commentaires

Un commentaire(s)

  1. […] Partez à la découverte de la Tunisie au travers d'une épreuve sportive atypique et découvrez les richesses culturelles de Carthage et sa région grâce à SDPO et l'Office du Tourisme Tunisien  […]

Laisser un commentaire




  • Les derniers commentaires

  • Les derniers articles

  • Suivez moi !!

  • Catégories