Test Compressport Free Belt

COMPRESSPORT : VERITABLE FREE BELT OU UNE CEINTURE DE PLUS ?

Test réalisé par Elric 

Salut les runners, je viens vers vous aujourd’hui avec la ferme intention de continuer à vous faire découvrir la gamme Compressport 2017. Souvent j’ai ce problème avant de partir courir : Prendre un sac ou pas ? c’est volumineux juste pour de l’eau, le téléphone et les clés ! Résultat je prends rien, je ne bois pas, je ne suis pas joignable en cas de problème et les clés se balade dans la poche arrière de mon short dans le meilleur des cas… Bénéfice 0 !!

je ne suis pas friand des « running belts » comprenez pour les anglophobe « les ceintures de running ». J’ai longtemps cru que c’était un truc typiquement marketting et que ces ceintures se destinaient plus à une cible féminine, sans volonté de trop forcer et qui voulait courir avec le dernier son à la mode dans les oreilles (à ce moment de la lecture ma féministe de Julie doit faire des bonds…). Comme vous le savez, je suis curieux et je l’assume, voilà pourquoi j’ai décidé de tenter l’expérience de cette fameuse ceinture au risque de me transformer en joggeuse du dimanche !!

COMPRESSPORT : PRESENTATION DE LA SOCIETE

Retrouvez ici à la fois la présentation de la société et le test du tee-shirt Compressport.

https://runderfullblog.wordpress.com/2017/10/09/compressport-mon-test-partie-1/

 

FREEBELT : QU’A-T-ELLE AUTOUR DU VENTRE ?

FREEBELT : MON TEST

Cette ceinture est selon beaucoup une ceinture fourre-tout. Je trouve cela péjoratif. Elle est vraiment surprenante au départ, car sans les éléments je la trouve déjà hyper proche de moi, et cela ne correspond pas à une erreur de taille. Je l’enfile donc, et je la place sur le bas du ventre. Elle se pose parfaitement, pas besoin de chercher pendant une heure comment le scratch s’attache, ou comment serrer le petit cordon, bref déjà là elle est pratique.

Ensuite je décide de partir la tester avec pour le moment deux barres de Torq, mon téléphone et le seul et unique jeu de clés de l’appart. Ouai je sais je suis un fou… je vous avoue que malgré le fait que rien ne bouge, durant toute la sortie, ma main va aller toucher mon bas ventre et… oh ohoh du calme les coquins on parle de la ceinture là. Donc plus sérieusement je touche pour voir si je n’ai pas paumé les clés et rien ne bouge, c’est vraiment impressionnant au départ puis comme à toutes les bonnes choses on s’habitue. Je ferais environ 1h00 pour cette première sortie typée trail et je rentre satisfait.

Lors de ma seconde expérience, je décide de pousser un peu plus loin les limites de cette ceinture avec la mise en place sur une sortie longue de :

  • 1 flasque Overstims 500ml
  • 1 samsunggalaxy S8
  • 2 barres Torq
  • Les clés
  • Une petite Petzl

Bingo Wingo comme dirait Mickey, tout rentre et je ne sens rien. Sauf l’humidité de la flasque car elle est mal vissée. Quand on est mauvais on est mauvais !!  ON NE SE REFAIT PAS !!

Je me lance donc sur une sortie volontairement rythmée et 100% trail, avec du dénivelé. Quand on voit ces conditions on se dit que je vais me baisser pour marcher vite dans les montées et que je vais sentir le matos… et bien non les amis, on ne sent vraiment rien. C’est là encore hallucinant, vous courrez en parfaite liberté, et vous finissez même par oublier la ceinture c’est pour un runner comme moi, qui aime courir avec le moins de matos possible, un pur bonheur ! Je m’éclate à être free sur cette sortie et je rentre hyper satisfait de ce test et de ces sensations.

Je ne l’ai pas encore testé en conditions de course mais j’ai hâte.

Comme on dit toujours « jamais deux sans trois » je décide de pousser là encore le bouchon un peu plus loin et de trouver une faille à cette ceinture qui m’impressionne et qui me semble ne pas avoir de limites de stockage. Je précise tout de même qu’il vous sera impossible de rentrer tout le matos obligatoire de l’UTMB dedans pour les gros malins et les pointilleux…

Pour la troisième sortie je tente le gros coup, avec comme objectif une sortie de 2h30, un temps mitigé et donc d’autres besoins :

  • 2 flasques Ultimate Direction 500ml (réputées pour être large)
  • 3 barres Torq
  • Les clés
  • Un coupe vente Nike Running Trail (je voulais tester le Compressportmais il n’est pas possible de le faire pour le moment)

La sortie se passe toujours pour le mieux et je suis en plus, monté sur les crêtes donc avec encore plus de demande de mouvements libres, et donc encore plus d’attente pour cette sortie auprès de la FreeBelt de Compressport. J’avoue que les deux flasques pleines, c’était un peu plus boudiné sur le tour de ventre, mais une fois de plus elles ne bougent pas et ce n’est pas une gêne lors de ce super run sur les hauteurs de Grenoble. Je reviens sans rien à redire auprès de ce nouvel accessoire qui va remplacer mes sacs de portage sur les trails inférieurs à 40kms dans la mesure où le matos obligatoire est limité.

FREEBELT : LE BILAN CALMEMENT

Cet accessoire est vraiment une très belle innovation, et c’est pour moi une superbe découverte. Bien entendu, la Freebelt est avant tout hyper pratique et vous serez conquis par sa capacité, non pas de stockage, car vous l’avez compris les limites sont très larges, mais plutôt à se faire oublier. Quel plaisir d’avoir le nécessaire et d’oublier qu’on le transporte. Fini les petits frottements sur les trapèzes, terminées les brûlures sur les pecs avec vos sacs qui bougent dans tous les sens, je vous conseille cet accessoire qui est devenu un vrai partenaire d’entrainement pour moi. Je vais le tester en course avant la fin de l’année et je ferais un complément sur cet article pour véritablement être complet. Je vous le conseille et je suis heureux de le mettre à disposition pour un test sur Grenoble quand vous le souhaitez. Sur le look rien à dire, même si on pouvait se passer du nom de la marque écrit en gros en gardant le logo de la griffe qui est juste top ! Sur le poids, comment vouloir plus léger avec autant de qualité, c’est parfait. Bravo Compressport pour ce très bel article que vous proposé une nouvelle fois dans votre très belle gamme 2017.

FREEBELT : LES NOTES

  • Le look : 4.5/5
  • Le poids : 5/5
  • Le côté pratique : 4.5/5
  • La qualité : 4/5 je ne l’ai pas encore depuis assez longtemps
  • Le prix : 3,5 / 5

FREEBELT : LES LIENS UTILES

 Lien de compressport : https://www.compressport.fr/fr/accueil/228-free-belt.html

FREEBELT : OU LA TROUVER

photo produit

Compressport Free Belt

à partir de 29 €


 

Merci pour votre lecture et bien entendu n’hésitez pas à partager au maximum cet article et de me suivre sur Instagram

Bonne journée.

Elric


Autres articles recommandés pour vous :

Cet article vous a plu ? Faites le connaître : Partagez-le !


Vous pouvez aussi lui attribuer une note... !

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Soyez les premiers informés de nos prochains articles :


2 réflexions au sujet de « Test Compressport Free Belt »

  1. Salut et merci pour ce test très intéressant!
    L’as tu toujours ou est tu passé à la version “PRO” ? Qui ne sembme être que le modèle 2018 en fait.
    Les avis sont élogieux et je pense franchir le cap pour les entraînements et en complément d’un plus petit sac sur les trails long.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *